Donner une note

Afin de découvrir des créateurs et créatrices et leur travail au quotidien, nous entamons cette semaine une nouvelle série de portrait et de présentation de créations originales et bien entendu Made in France.

Pour notre premier rendez-vous voici l’interview de Marie Vatin, alias L’Atelier de la Malie.

1. Pouvez-vous vous présenter : votre travail, pourquoi avez-vous choisi de « vivre » de vos créations…

Je m’appelle Marie Vatin, alias L’Atelier de la Malie, créatrice d’accessoires textiles.
Lassée d’un travail peu créatif, je me réveille un matin, me demandant ce que je pourrais faire de mes deux mains droites. Moi qui suis gauchère… !
C’est là que je se découvre un besoin, une envie de créer. Glanant des idées, conseils et matériaux autour de moi, je confectionne des sacs, des cabas, sexy pockets, coussins. Mêlant couleurs et motifs de tous horizons et de toutes époques, le neuf et le recyclable, La Malie crée un petit monde coloré et décalé.
Je travaille avec mes matériaux récupérés : chutes de tissus, vêtements, lingerie et matériaux neufs : tissus wax, coupons de tissus d’ameublement.

2. D’ailleurs ou peut-on acheter vos produits ? Avez-vous un réseau de distribution en boutique, une e-boutique, une boutique physique…

Certains de mes produits sont en vente sur le site « Little Market » et sur « Etsy ».
Des sexy pockets sont en vente au Café Plume, place Catinat, à Nantes.
J’ai une page Facebook où vous pouvez me passer commande via un message ou sur mon mail : atelierdelamalie@laposte.net

Rendez-vous sur la page Facebook pour découvrir ses créations : https://www.facebook.com/AtelierdelaMalie

3. Une création à mettre plus particulièrement en avant ?

Je confectionne des sexy pockets à partir de soutiens gorges. C’est un modèle déposé à l’INPI.
On peut s’en servir comme trousse à maquillage, porte-monnaie, mini sac à main. Elles ont, pour la plupart, une anse en ruban, elle ferme avec une fermeture éclair.
Elles sont toutes uniques, sexy, colorées.

Atelier-de-la-malie

4. Le côté com’ : quelle stratégie de communication utilisez-vous et quels réseaux sociaux, marketplaces utilisez-vous ?

Je communique sur mes créations via les réseaux sociaux. J’en parle également sur le site « Hellocoton ».
Mes ami(e)s, ma famille, mes amies « créatrices » parlent aussi de mon travail autour d’elles, d’eux : rien de tel que le « bouche à l’oreille ».
Le fait de déposer aussi dans des cafés, boutiques, joue aussi un rôle dans la communication (les gens parlent de ce qu’ils ont vu, aimé, le dépôt des cartes des visites).

5. Quels sont vos projets pour 2013 ?

Je serai présente sur des marchés de créateurs en Loire-Atlantique et Bretagne :

  • 9 mai : marché de créateurs à Clisson (44)
  • 26 mai et 30 septembre : marché de créateurs au domaine Tremelin (35)
  • 1-2 juin : marché artisanal à la fête du nautisme à Nort sur erdre (44)

Un partenariat est en cours pour déposer des créations dans une boutique de la Rochelle.
Je réfléchis sur des ateliers d’accessoires textile pour enfants/ados, à partir de matériaux récupérés. Je les proposerais dans des cafés, centres socio-culturels, lors de manifestation sur le recyclage, semaine du développement durable.

 

La boutique ALM : http://www.alittlemarket.com/boutique/l_atelier_de_la_malie-232206.html